Le député de Bassiknou provoque une vive polémique à l’Assemblée par sa sortie contre les manifestants de Fassala


saharamedia
Dimanche 20 Février 2011



La critique adressée aujourd’hui par le député de Bassiknou, Vihlman Ould Ghacha, aux manifestants de Fassala, qu’il n’a pas hésité à traiter « d’inconscients », a provoqué une vivre polémique au sein de l’Assemblée nationale où une session a été consacrée à l’interpellation de certains ministres du gouvernement par des élus.

C’est ainsi que le député Jamil Ould Mansour, président du parti d’opposition « Tawassoul », a demandé au député de Bassiknou de présenter des excuses et de retirer ses paroles qu’il juge humiliantes pour les populations de Fassala, mais l’élu de Bassiknou a refusé de faire machine arrière, avançant que les « les habitants qui brûlent le siège de la mairie ne font pas preuve d’un comportement civilisé », selon ses propos. Il a poursuivi en disant que le président Ould Abdel Aziz « restera le président de la Mauritanie « que cela plaise à certains ou pas ».















GABONEWS APAnews