Le désaccord sur l’échéancier électoral entrave le dialogue


Saharamédias/nouakchott
Mardi 15 Avril 2014


Une source au sein des participants au dialogue politique entre le pouvoir et les deux tendances de l’opposition qui a débuté hier au palais des congrès de Nouakchott, a indiqué que la discussion sur la date de la présidentielle a constitué l’essentiel de la rencontre de ce mardi.


Le désaccord sur l’échéancier électoral entrave le dialogue
Et selon cette source qui a requis l’anonymat, les représentants de la majorité tiennent à ce que la durée du dialogue ne dépasse pas dix jours, alors que ceux du forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) et de la CAP veulent que ce soit deux semaines au moins pour pouvoir débattre de toutes les questions.
La même source a expliqué que la majorité, en réduisant la durée du dialogue à dix jours, veut être dans les délais pour la convocation du collège électoral, et dont la date est fixée par la loi au 21 avril prochain.
Les assises du dialogue se tiennent à huis clos au palais des congrès loin de tout regard de la  presse. 














GABONEWS APAnews