Le dossier de la destruction des vestiges historiques de Tombouctou devant la cour criminelle internationale


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 1 Mars 2016



Le dossier de la destruction des vestiges historiques de Tombouctou devant la cour criminelle internationale
L’accusation dans l’affaire de destruction des vestiges historiques de la ville de Tombouctou, va tenter ce mardi de convaincre la cour criminelle internationale de la responsabilité d’Ahmed El Vaghi Mehdi accusé de connivence avec Al Qaida dans ce dossier.

L’accusation impute à Mehdi, qui était responsable de la police des mœurs lors de l’occupation de la ville, de la responsabilité directe dans la destruction de mausolées et de sites historiques à Tombouctou, considérés patrimoine universel de l’humanité.

L’avocate générale tentera mardi et mercredi de convaincre la cour de la responsabilité évidente d’Ahmed El Vaghi dans la profanation des sites religieux.

Mehdi, 40 ans, est le premier djihadiste arrêté et déféré devant la cour criminelle internationale à propos des évènements du nord Mali.

L’organisation des nations unies pour l’éducation et la science UNICEF a annoncé depuis quelque temps la restauration de 14 sites historiques détruits dans la ville de Tombouctou, une ville située à près de 1000 kilomètres au Nord de Bamako.

Des organisations non gouvernementales souhaitent que les accusations portées contre Mehdi soient élargies à d’autres crimes qui auraient été commis, comme par exemple les viols et mariages forcés pendant al période de l’occupation de la ville.
 
 














GABONEWS APAnews