Le dossier des gardes-côtes licenciés devant la justice à Nouadhibou


Nouadhibou - Saharamédias
Jeudi 3 Mars 2016



Le dossier des gardes-côtes licenciés devant la justice à Nouadhibou
Le dossier des gardes-côtes, licenciés par la délégation chargée de la surveillance des côtes a été transmis jeudi par le wali de Dakhlet Nouadhibou au parquet de la ville.

Dans une déclaration au correspondant de Sahara Medias, les manifestants ont déclaré que la police les avait empêchés de protester devant la wilaya pour réclamer leurs droits, et que la gendarmerie en avait arrêté certains.

Ils ont affirmé qu’ils avaient signé un accord avec leur direction sous les auspices du maire de Zouérate et ancien directeur de la délégation pour la surveillance des côtes, Cheikh O. Baya.

Le protocole qui avait été signé prévoyait le recrutement de ceux qui pouvaient l’être, la mise à la retraite des autres et le paiement des arriérés de salaire soit 8 mois.

Ils ont ajouté qu’ils ont été surpris quant ils avaient présenté l’accord pour exécution au comptable de l’institution qui avait dit que seuls 76 parmi pouvaient être recrutés.

« Devant notre insistance ont-ils dit pour l’application de la totalité de l’accord, notre interlocuteur a détruit le document devant nous. »

Ils ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leur mouvement jusqu’à ce qu’ils recouvrent leurs droits.
 














GABONEWS APAnews