Le doyen des chirurgiens dentistes accusent les centrales de politiser l’action syndicale


saharamedia
Lundi 14 Février 2011



Le coordinateur général des syndicats de la santé et doyen des chirurgiens dentistes, Dr Mohamed Moustapha Ould Brahim, a dénoncé ce qu’il appelle « l’action suspecte de certaines centrales syndicales, que ce soit celles qui sont proches de l’opposition ou celles qu’on dit être affiliées au parti au pouvoir. »

Dans un communiqué dont Sahara média a obtenu une copie, Ould Brahim considère que la plupart de « ces structures qui sont importantes pour les travailleurs sont spoliées par des individus qui les ont transformées en tribunes et ne se soucient que très peu des problèmes des travailleurs », selon son expression.

Il ajoute que « la plupart des slogans qu’ils brandissent ne sont fait que pour convaincre le bureau international du travail, dont ils profitent de l’appui, qu’ils sont présents sur le terrain et s’occupent à quelque chose », toujours selon ses propos.

Dans ce communiqué au ton très critique, le doyen des chirurgiens dentistes indique que la « compétition à laquelle se livrent les chefs des centrales syndicales manque de dignité et n’est dans la réalité qu’une démonstration des forces qui n’a rien à voir avec les préoccupations des travailleurs », ajoutant que, dans les faits, « ces syndicats ne bougent que quand la situation politique et sécuritaire du pays est critique, comme pour renforcer la pression que les partis mettent sur le pouvoir ».

Il a enfin demandé aux leaders syndicaux de s’unir et d’accorder une réelle importance aux problèmes des travailleurs, loin de toute concurrence déloyale ou de politisation de l’action syndicale », selon son expression.

 















GABONEWS APAnews