Le forum national sur le terrorisme et l'extrémisme islamiste à la une


saharamedia
Vendredi 29 Octobre 2010



Les organes de presse parus cette semaine en Mauritanie ont accordé une large place au dialogue sur le terrorisme visant à mettre à élaborer  une Stratégie Nationale de Lutte (SNLT) pour éradiquer le phénomène.

Toutefois, arrivés dans les kiosques avant la clôture des assises, et donc la formulation des recommandations, les journaux présentent plutôt l'objectif que les résultats.

 

Le quotidien "l'Authentique" du dimanche 24 octobre affiche la manchette "Débat national sur le terrorisme: une première vers le rapprochement politique".

 

Ce journal se demande si "le ministère de la défense nationale réussira là ou les autres institutions de la République et les acteurs politiques  ont échoué ces dernières années" en organisant ces assises sur le terrorisme et semble croire à une telle perspective.

Un débat national sur "la problématique du terrorisme avec la participation de la majorité, aussi bien  que de   l'opposition" et "qui démontre une fois de plus le sens de la concertation dont les militaires semblent détenir le secret depuis la première transition de

2005" ajoute  le même organe.

Pour sa part,  l'hebdomadaire "l'Eveil" du lundi note que "le débat national sur le terrorisme divise l'opposition". Cela malgré la présence "de certains milieux proches du pouvoir" et "certains leaders de la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD)".

"Le Calame" du mardi présente une réunion "à la recherche d'une Stratégie Nationale de Lutte contre le Terrorisme (SNLT)".Ce journal relève cependant une certaine "précipitation" dans l'organisation  et "un risque de gâchis" de ce qui apparait comme "une méthode" à travers laquelle" le gouvernement cherche à soigner des malades mentaux, ces jeunes fous, adeptes de la violence gratuite".

La première page de l'hebdomadaire "La Tribune" du lundi est barrée par un grand titre "face au terrorisme: le consensus recherché".  Ce qui devrait se faire par "l'identification des maux, de leur forme d'apparence et de leurs causes par des experts" écrit ce journal citant au passage un spécialiste.

De son côté "Le Quotidien de Nouakchott" analyse la situation de la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD), confrontée à la donne sécuritaire "face au terrorisme, la COD n'a pas éclaté, elle est entrain de se vider" car, refusant le mot d'ordre de boycott "certains partis ont pris part au débat national sur le terrorisme et l'extrémisme".















GABONEWS APAnews