Le gouvernement appelle au calme et met en garde contre toute tentative d’exploitation du sentiment religieux des mauritaniens


Saharamédias/Nouakchott
Lundi 3 Mars 2014


Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Sidi Mohamed Ould Maham, a déclaré que des « milieux intéressés » sont derrière les derniers évènements qui ont ébranlé la capitale Nouakchott, depuis les dernières vingt-quatre heures, suite à la destruction par des inconnues d’exemplaires du Saint Coran dans une mosquée de Teyarett.


Ahmed Ould Neini, ministre des Affaires islamiques
Ahmed Ould Neini, ministre des Affaires islamiques
Il a rappelé que l’atteinte aux symboles de la religion islamique et la punition de ses auteurs relèvent de la responsabilité des pouvoirs publics.
Ces précisions sont intervenues dans une déclaration conjointe avec le ministre des affaires islamiques et de l'enseignement originel  Ahmed Ould Neini assurant que les Pouvoirs Publics assumeront leur responsabilité entière dans la garantie de la sécurité et le traitement de cette question avec fermeté et sincérité mettant en garde contre l'instrumentalisation de cet incident par des personnes malveillantes.
Il a précisé également que l'incident porte sur la profanation de deux Corans dans l'une des mosquées de la capitale par des inconnus ayant requis la visite immédiate du Procureur de la République du lieu de l'outrage et l'ouverture de l'instruction pour cerner ses contours.
Le ministre a souligné également que les premiers témoignages sur le lieu de l'incident n'apportent pas d'éléments suffisants à l'enquête et que l'instruction se poursuivra pour mettre la lumière sur ce sacrilège.
Il a indiqué que sur instruction ferme du Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, l'Etat ouvrera à assurer la protection des symboles sacrés et ne sera pas tolérant par rapport à cette question au moment où il s'active pour assurer l'ordre et la sécurité des biens et des personnes.
Il a insisté par ailleurs sur la nécessité pour les médias de traiter ce sujet avec objectivité et professionnalisme, insistant sur la nécessité du respect des sentiments des citoyens.
 
 
 














GABONEWS APAnews