Le gouverneur de la BCM : 2012 sera plus difficile pour l’économie mauritanienne


saharamedia
Jeudi 1 Décembre 2011



Le Gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie (BCM), Sid’Ahmed Ould Raïess, a déclaré que le taux de croissance en Mauritanie, pour l’année 2011, est « bon ».

Il a indiqué que le pays est même parvenu à augmenter sa production de céréales de 16%, malgré, ajoute le gouverneur de la BCM, « une conjoncture internationale difficile et l’impact de la hausse des prix du pétrole sur la Mauritanie ».

Le gouverneur de la BCM, qui s’exprimait au cours d’une table ronde organisée hier mercredi par le FMI à Nouakchott sur les « plus importants évènements survenus au Moyen-Orient, en Afrique du nord, en Afghanistan et au Pakistan », a cependant souligné que l’année 2012, « sera plus difficile pour la Mauritanie » à cause du déficit pluviométrique enregistré et de son impact sur l’économie du pays.

 

Le gouverneur de la BCM a promis de faire les efforts nécessaires pour augmenter les réserves nationales en devises, pour que le gouvernement ne soit pas contraint à faire appel à l’aide des institutions financières internationales. Ould RaÏss a, dans ce cadre, indiqué que la BCM prévoit un taux de croissance de 5,5% en 2012.















GABONEWS APAnews