Le maire de Nouadhibou écroué avec ordre de payer 196 millions d’ouguiya


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 12 Mai 2016



Le maire de Nouadhibou écroué avec ordre de payer 196 millions d’ouguiya

Le juge d’instruction du tribunal de la wilaya ouest de Nouakchott a déféré mercredi à la prison civile le maire de la commune de Nouadhibou, Mohamed O. Matalla et le trésorier régional de la ville , Daha Sy pour malversations et mauvaise gestion.

O. Matalla qui dirige la deuxième plus importante mairie dans le pays, avait été arrêté il y a près de deux semaines par la police chargé des crimes économiques dans le cadre d’une enquête qui aurait décelé des malversations financières dans la gestion de la commune.

Selon les sources de Sahara Media, les deux hommes ont été sommés de payer 196 millions d’ouguiya.

Ces mêmes sources ajoutent que le maire avait déjà remboursé une partie du montant et s’était engagé à donner des garanties pour le reliquat.

Elles ajoutent par ailleurs que Mohamed O. Matalla pourrait obtenir, dans les prochains jours, une liberté provisoire.

Des proches du maire, membre du parti au pouvoir, soutiennent que l’homme a été une victime dans un dossier dans lequel l’ont impliqué des personnes encore loin des mains de la justice.

Selon ces mêmes sources l’enquête se poursuit et le dossier se compliquera dans les prochains jours au fur et à mesure que les investigations s’approfondissaient.

La mairie de Nouadhibou avait connu ces derniers mois une crise aigue qui a amené les conseillers du parti Al Karama de boycotter les réunions du conseil municipal et les sessions budgétaires.

Les salaires des travailleurs sont impayés depuis un an.

 

 

 















GABONEWS APAnews