Le ministre de l’économie et des finances annonce 13 projets qui devront changer l’économie mauritanienne à court terme


Nouakchott - Saharamédias
Dimanche 12 Février 2017



Le ministre de l’économie et des finances annonce 13 projets qui devront changer l’économie mauritanienne à court terme
Le ministre de l’économie et des finances, Mokhtar O. Djay a révélé un ensemble de projets qui devront changer profondément l’économie mauritanienne dans le court terme.

Des projets qui concernent les infrastructures, les services, le tourisme et la production agricole.

Dans un article publié sur sa page face book, dont Sahara Media a reçu une copie, le ministre évoque ce qu’il appelle « les plus importants projets et unités économiques attendus dans le court terme ». O. Djay évoque 13 projets, dont le canal de Keur Macène qui permettra l’aménagement supplémentaire de 20 à 30.000 hectares de terres agricoles qui seront exploitées lors de la prochaine campagne.

Autres projets ceux du port de pêche artisanale (TANIT) où les travaux sont en cours et qui doivent s’achever en 2018, et le projet du port du sud à Ndiago, dont les travaux ont déjà commencé et qui s’achèveront en 2019. Le ministre a évoqué la production sucrière à Foum Gleïta dont l’accord sera signé en début d’année et les travaux immédiatement entamés.

L’usine de lait de Néma sera réceptionnée dans les prochains jours et dans un an sera réalisé un complexe pour le décorticage du riz, une usine de meunerie pour le blé et la production des aliments de bétail, conformément à l’annonce faite par le chef de l’état lors de sa visite à Néma.

Le ministre a annoncé la fin des études de faisabilité de l’usine de lait à Boghé qui sera financé avec le concours d’un partenaire étranger de grande renommée dans le secteur laitier.

Il a annoncé la fin des travaux pour la réalisation d’une usine de tuyauterie, fruit d’un partenariat entre des opérateurs nationaux et des étrangers dans le cadre des facilités offertes par le code des investissements.

Le ministre évoque par ailleurs le début des travaux pour la réalisation d’un important complexe touristique à Nouakchott, au bord de l’océan financé par un partenaire étranger bénéficiant des facilités consenties par le nouveau code des investissements.

Ce complexe comptera deux grands hôtels et des dizaines de villas ajoutant au passage la reprise prochaine des travaux du chantier de l’hôtel « Sheraton » financé par la SNIM. Le ministre a annoncé la fin des travaux de l’usine de Chami pour la production du fer à béton et le début très prochainement de la production, au moment où devrait commencer à Nouakchott la réalisation d’une autre usine pour la production du fer à béton à Nouakchott, deux projets réalisés avec des partenaires étrangers, bénéficiant des conditions attractives du code des investissements.

Le ministre de l’économie et des finances a enfin annoncé le début de la construction d’une usine pour les pâtes, grâce à un partenariat entre des opérateurs nationaux et étrangers.

Il évoque par ailleurs le début de l’application d’une initiative « produisons mauritanien ».

Dans son article le ministre s’en est pris longuement à l’opposition mauritanienne qui n’a pas su, selon lui,  jouer son rôle d’opposition constructive, ce qui lui a fait perdre sa crédibilité et son réalisme auprès des citoyens.














GABONEWS APAnews