Le ministre de l’intérieur annonce la fin des opérations de rapatriement des réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Sénégal


saharamedia
Jeudi 6 Janvier 2011



Le ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation a annoncé jeudi la fin de l'opération « retour volontaire et organisé des mauritaniens réfugiés », notamment ceux qui vivaient au Sénégal et au Mali depuis les événements de 1989.

C’est dans un communiqué que le ministre de l’Intérieur, Mohamed Ould Boillil, rend hommage à toutes les parties qui ont rendu possible cette opération commencée le 29 janvier 2008 et « mise en œuvre dans le cadre d'un partenariat entre notre pays, le gouvernement du Sénégal et le Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés », souligne le communiqué.

 

Le communiqué rappelle également les conditions dans lesquelles l’opération a démarré, ainsi les résultats auxquels elle a abouti. Ainsi, La mise en œuvre de ce dispositif a permis le rapatriement, l'accueil, et l'insertion de 20.433 personnes totalisant 4984 familles installées dans 118 sites librement choisis par les rapatriés.

 

Il précise les principales étapes de ce processus, commencé,  « conformément aux choix et aux options arrêtés d'un commun accord avec les partenaires et notamment l'accord tripartite signé entre les parties le 12 novembre 2007 » par la mise en place de plusieurs structures comme : le Comité Interministériel, la commission nationale d'orientation, la commission nationale d'identification des réfugiés, les commissions régionales, départementales et locales d'identification des réfugiés ainsi que la commission tripartite » et dont l’ultime étape, note le communiqué, a été la création d'une Agence nationale d'appui et d'insertion des rapatriés (ANAIR) « dont la mission est de mettre en œuvre, au profit des rapatriés, les conditions d'une réinsertion digne dans leur pays », précise le communiqué.

Le ministère de l’Intérieur passe en revue toutes les péripéties par lesquelles est passée cette opération « prévue à l'origine pour accueillir un potentiel de rapatriés de 12000 personnes et pour prendre fin le 31 décembre 2008 » et qui a été une première fois prorogée jusqu'au 31 décembre 2009 et qui ne devait finalement prendre fin qu’en 31 décembre 2010.















GABONEWS APAnews