Le ministre de la santé : l’insuffisance rénale constitue un véritable défi pour la santé publique dans le pays


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 14 Novembre 2015



Le ministre de la santé : l’insuffisance rénale constitue un véritable défi pour la santé publique dans le pays
« La prévention contre l’insuffisance rénale chronique et les perspectives de la greffe des organes en Mauritanie » c’est le thème choisi par l’association mauritanienne pour la lutte contre les maladies rénales pour son premier congrès samedi à Nouakchott.

Un congrès auquel assistent des spécialistes du Maroc et de l’Algérie ainsi qu’un représentant de l’agence française pour la greffe des organes.

A l’ouverture des travaux, le ministre mauritanien de la santé a dit que les maladies transmissibles et particulièrement les maladies rénales constituent un véritable défi de santé publique.

Ahmedou O. Hademine O. Jelvoune a rappelé les difficultés que rencontraient jusqu’à une date récente les malades atteints d’insuffisance rénale, condamné à une mort certaine où à rester à l’étranger pour se traiter.
Il a évoqué les mesures prises par le gouvernement pour résoudre cette épineuse question en mettant en place les équipements et compétences nécessaires pour la prise en charge gratuite des malades atteints d’insuffisance rénale.

Le ministre a réaffirmé que les capacités des structures de santé ont été renforcées notamment au niveau des unités d’hémodialyse désormais opérationnelles dans toutes les capitales régionales du pays.

Selon le ministre plus de 1080 malades bénéficient chaque semaine de leurs séances de dialyse dans de bonnes conditions et à proximité de leurs résidences.
 
 














GABONEWS APAnews