Le ministre des pêches : pas de remise en cause de la mauritanisation des équipages de la pêche artisanale


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 1 Mars 2017



Le ministre des  pêches : pas de remise en cause de la mauritanisation des équipages de la pêche artisanale
Le ministre des pêches et de l’économie maritime, Nany O. Chrougha a déclaré mercredi que le principe de la mauritanisation des équipages de la pêche artisanale est irréversible et que le gouvernement est disposé à faire face aux conséquences qu’une telle décision peut entraîner.

Cette déclaration a été faite lors d’une rencontre avec les mareyeurs et les promoteurs de la pêche artisanale.

Le ministre a ajouté que des mesures d’accompagnement ont été prises par le gouvernement, dont notamment l’accélération de la formation des pêcheurs artisanaux au sein de l’académie navale, la construction d’embarcations de pêche par la société spécialisée à raison de 5 embarcations par mois au lieu d’une seule.

Il a appelé le secteur privé à participer à la réalisation de cet objectif en apportant leur appui à la formation des pêcheurs artisanaux.

Le ministre a révélé que l’état, entre autres mesures prises, a décidé de réaliser de nouvelles infrastructures, comme par exemple le port de Tanit pour la pêche artisanale.

La Mauritanie avait mis en application depuis le 25 janvier dernier les dispositions d’une loi de 2012 qui donne l’exclusivité de la pêche artisanale aux nationaux.

Depuis l’entrée en vigueur de cette loi, plus de 180 pêcheurs sénégalais ont été arrêtés à Nouakchott et Nouadhibou pour pêche illégale.
 














GABONEWS APAnews