Le ministre français de l'intérieur à Bamako; la question des otages en toile de fond


saharamedia
Mercredi 22 Septembre 2010



Le ministre français de l'intérieur, Brice Hortefeux,  est à Bamako (Mali). Voyage prévu de longue date pour le responsable gouvernemental, qui représente la France aux festivités marquant le cinquantenaire de l'indépendance du Mali, par ailleurs  son ancienne colonie.

Un événement fêté ce 22 septembre, en grande pompe, sur les bords du fleuve Djoliba en présence de plusieurs chefs d'Etats, invités du président Amadou Toumani Touré.

Parmi ceux-ci, le mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. Toutefois, au delà de la thèse officielle, le contexte sécuritaire sous régional marqué par l'enlèvement jeudi dernier, de 7 otages parmi dont  5 ressortissants  français employés des entreprises AREVA et SATOM,  dans la cité minière d'Arlit (Nord Ouest du Niger), sert de toile de fond à ce voyage.

En effet, ces prisonniers  dont le rapt est attribué à Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) en dépit d'une revendication formelle, seraient actuellement "détenus" dans le sanctuaire "terroriste" situé au Nord Mali.

D'où la nécessité d'une coordination entre Paris et Bamako dans le cadre des recherches, d'une hypothétique intervention militaire ou d'éventuelles tractations pour leur libération.

Hortefeux devrait ainsi "faire le point" de la brûlante question des otages avec les autorités de Bamako.















GABONEWS APAnews