Le ministre saoudien des affaires étrangères : disposés à ouvrir une nouvelle page avec l’Iran si ce pays s’abstenait de s’ingérer dans les affaires intérieures des pays


Saharamédias - Agences
Mercredi 9 Mars 2016



Le ministre saoudien des affaires étrangères : disposés à ouvrir une nouvelle page avec l’Iran si ce pays s’abstenait de s’ingérer dans les affaires intérieures des pays
Le ministre saoudien des affaires étrangères Adel Al Joubeir a déclaré mercredi que son pays était disposé à ouvrir une nouvelle page dans ses relations avec l’Iran, si ce « pays changeait son style et ses politiques et s’engageait à ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures des autres ».

Le ministre qui s’exprimait à l’issue de la conférence des ministres des affaires étrangères des pays du Golfe en plus de ceux du Maroc et de la Jordanie, Al Joubeir a dit que la détérioration des relations avec l’Iran était la conséquence des politiques iraniennes, son appui au terrorisme, l’implantation de cellules terroristes dans les pays et l’envoi d’armes pour commettre des attentats.

« L’Iran a encore dit le chef de la diplomatie saoudienne est un pays voisin, musulman, qui a une riche civilisation, un peuple ami, mais ses politiques, depuis la révolution de l’Ayatollah Khomeiny, sont devenus belliqueuses ».

Le ministre a ajouté que le Liban est actuellement dirigé par une milice, étiquetée comme mouvement terroriste, qui détient le pouvoir de décision dans le pays.

Les pays du Golfe, lors d’une récente réunion, avaient qualifié le Hezbollah de « mouvement terroriste ».
Une décision qui avait amené l’Arabie Saoudite à annuler une aide militaire au Liban estimée à  4 milliards de dollars.














GABONEWS APAnews