Le parti « Al wiam » décide de s’engager dans les élections pour le renouvellement partiel du sénat


saharamedia
Jeudi 17 Mars 2011



Le parti Al wiam rangé dans le camp de l’opposition en Mauritanie, a fait connaitre sa décision de s’aligner pour la course au renouvellement partiel du sénat, prévu en avril prochain.

Dans un communiqué de ce parti, dont Sahara média a obtenu une copie, il est précisé qu’après « une analyse de la situation politique dans le pays et un débat approfondi autour du scrutin d’avril prochain pour le renouvellement partiel du sénat sur la base des élections municipales de 2006, le parti a décidé de s’engager dans cette élection ».

Et Alwiam d’ajouter : « au moment où nous continuons à réclamer, à l’intérieur de la Coordination de l’opposition démocratique, la mise en place d’une loi électorale consensuelle, seule à même de garantir la transparence des futures élections, notre participation à ce scrutin sera immédiatement suspendue si le régime ou toutes autres structures nationales ou locales dépendant de lui s’adonnent à des pratiques susceptibles de dénaturer l’élection, ou si les moyens de l’Etat sont utilisés au profit d’un parti concurrent ».

 

Le parti a indiqué que les évènements qui « se déroulent dans l’environnement immédiat de la Mauritanie sont suffisants pour prouver à tous que la fraude et la triche, quels qu’en soient les modes, ne sont plus acceptables et ne peuvent plus servir de couverture pour une légalité usurpée ou de moyen pour se maintenir au pouvoir, mais au contraire, peuvent contribuer à éveiller les consciences et pousser les citoyens à se révolter contre l’injustice et ses auteurs ».

 















GABONEWS APAnews