Le parti El Wiam à l'assaut du terrain


saharamedia
Vendredi 2 Juillet 2010



Le parti El Wiam qui a entamé une série de meetings dans les différentes mouagataas de Nouakchott était, hier jeudi, à sebkha. Ce meeting, à en juger par l’affluence des sympathisants, était assez édifiant sur la capacité de mobilisation de ce parti dont le président, Boidiel Ould Houmeid, ne laisse pas indifférent. En présidant ce meeting à Sebkha, Ould Houmeid a évoqué la situation globale du pays et inscrit l’action du parti qu’il dirige dans la logique de la construction nationale. Ould Houmeid a, outre, fait un résumé des étapes politiques vécues jusque là et a mis l’accent sur la nécessité de dépasser les clivages stériles. Le président d’El Wiam devait dire, à ce titre, « Si le président  Ould Abdel Aziz était amené à faire de bonnes choses  pour le pays il faut lui en reconnaître les mérites et si, par contre, il était amené à faire des actions qui ne participent pas à l’édification nationale il faut avoir le courage et le patriotisme de les dénoncer et de s’ériger contre cela avec vigueur ».  Boidiel devait ajouter « Je n’ai rien contre Mohamed Ould Abdel Aziz, nous sommes traditionnellement liés et nous avons toujours entretenu de bons rapports… Il a son programme et moi j’ai le mien et, de ce point de vue, nous sommes opposés… ». Boidiel devait, par ailleurs, souligner les inconvénients de l’instabilité politique due, en partie à la succession des coups d’Etats, et s’est inspiré de la situation en Amérique latine pour illustrer son analyse en précisant que « sans la stabilité, aucune Nation ne peut se développer… ».

 

 

 















GABONEWS APAnews