Le parti au pouvoir dit respecter le droit des autres à manifester mais dans le respect de la loi


saharamedia
Mardi 8 Mars 2011



L’Union pour la République (UPR), parti au pouvoir en Mauritanie, vient de déclarer, par la voix de Moctar Ould Dahi, l’un de ses dirigeants, qu’il « respecte et demande même le droit de chacun de manifester mais dans les limites permises par la loi », précisant qu’en Mauritanie il s’agit « de formalités et de mesures qui comptent parmi les plus simples à accomplir et qui doivent être respecté par ceux qui mettent en avant l’Etat de droit et ses exigences ».

En ce qui concerne le dialogue, Ould Dahi a indiqué : « nous restons fidèles à notre position de principe que le dialogue politique est nécessaire mais sans contraintes, ni cadre spécifique ou tabous ».

En réponse au mouvement des jeunes, Ould Dahi a souligné ce qu’il considère être « une tentative vaine de certains jeunes et de l’opposition de vouloir superposer les révoltes populaires dans certains pays arabes à la Mauritanie où il n’y a aucune comparaison possible entre des régimes vieillissants avec celui dans le pays qui n’a pas encore bouclé deux années au pouvoir», ajoutant qu’au niveau de la lutte contre la gabegie et de l’ancrage de la démocratie, la différence est également énorme, selon lui.

 

 















GABONEWS APAnews