Le parti au pouvoir reçoit les candidatures pour le renouvellement du tiers du Sénat au milieu d’appels au renouvellement de la classe politique


saharamedia
Samedi 19 Février 2011



L’Union pour la République (UPR), parti au pouvoir en Mauritanie, a commencé à recevoir les candidatures pour le renouvellement partiel du sénat. Cette élection qui doit, selon les observateurs, donné lieu à une rude concurrence entre la majorité et l’opposition, sur les 19 circonscriptions en jeu, est également l’occasion pour certains jeunes cadre de l’UPR pour lancer un appel au « renouvellement de la classe politique, sans exclusion ou particularisme, pour prendre en compte les intérêts du pays et les impératifs de l’équité et de l’alternance ».

Dans ce cadre, Aboud Ould Die Ould Cheikh Sid’El Moctar Elkunti, membre de la commission de l’UPR chargée de l’emploi et de la formation professionnelle, qui compte se présenter pour la moughataa de Djiguenni, a appelé le parti au pouvoir « à s’éloigner du trafic d’influence et des appartenances tribales ainsi que des pratiques anciennes qui ont entraîné le pays au bord du gouffre », selon ses propos. Il a déclaré se présenter en tant que « jeune du parti qui compte sur l’engagement du président de la République, dans son programme électoral, à permettre à cette frange de la population de mieux s’impliquer dans la vie politique du pays ».

 

 















GABONEWS APAnews