Le premier ministre mauritanien, Ould Mohamed Laghdaf, exclut tout éventualité de dialogue avec l’opposition


saharamedia
Jeudi 24 Juin 2010



Après l’obtention de promesses fermes de financements à Bruxelles, le gouvernement mauritanien semble peu préoccupé des pourparlers dont l’opposition veut faire un cheval de bataille. En fait, 24H après la fin des travaux de la réunion avec les bailleurs de fonds qui ont accepté de financer le programme de développement présente par la Mauritanie, le premier ministre mauritanien a exclu toute éventualité  d’organisation de dialogue pouvoir-opposition. « Il n’y aucun problème en Mauritanie, il ya un pouvoir avec sa majorité qui gouverne et une opposition qui doit jouer son rôle » a martelé Moulaye Ould Méd. Laghdaf. « Si l’opposition veut débattre ou dialoguer, l’endroit idéal, c’est l’assemblée nationale » devait-il ajouter. Le premier ministre visiblement auréolé par les résultats de la rencontre de la capitale Belge s’est permis cette sortie qui fait voler en éclats les espoirs de dialogue suscités ces derniers jours à travers la volonté de dialogue que le président mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz a expimé  au cours d’une audience accordée à l’ex-premier ministre Ould Waghef.

 

 















GABONEWS APAnews