Le président Aziz : « je ne crains pas d’être traduit dans l’avenir devant la justice »


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 26 Juillet 2017



Le président Aziz : « je ne crains pas d’être traduit dans l’avenir devant la justice »
Le président Mohamed O. Abdel Aziz a affirmé mardi, lors d’un meeting populaire à Sélibabi, qu’il n’avait rien à se reprocher qui puisse l’amener à être traduit en justice.

Il a démenti l’intention prêtée au pouvoir de vouloir supprimer la haute cour de justice, ajoutant que ni lui ni son gouvernement n’ont quelque chose à se reprocher et qu’ils ne font l’objet d’aucune accusation.

O. Abdel Aziz a ajouté qu’il poursuivra l’amendement de la constitution jusqu’à ce qu’elle soit adaptée à la structure sociale du pays, considérant que les amendements proposés ne servent ni un individu, ni un parti ni une classe, mais qu’ils consacrent des réformes d’ordre général qui servent le peuple mauritanien, son progrès et sa prospérité.

 
 
 














GABONEWS APAnews