Le président Aziz promet de gracier l’homme qu’il avait traité, dans une émission télévisée, de « criminel »


saharamedia
Dimanche 17 Avril 2011



Le président Ould Abdel Aziz a promis de gracier le prisonnier Ahmed Ould El Hadrami, condamné à deux ans de prison ferme, et qu’il avait lui-même traité, lors d’une émission télévisée en direct, en août 2010, de « criminel qui a falsifié des documents et agi de manière illégale ».

La promesse donnée par Ould Abdel Aziz est une réponse à un appel de la tante du prisonnier qui a profité de la visite du président ce dimanche aux quartiers « Tarhil » de Nouakchott pour l’interpeller, en soulignant l’état de santé très grave de Ould El Hadrami.















GABONEWS APAnews