Le président Ould Abdel Aziz lance le défi d'une forêt autour de Nouakchott pour contrecarrer l’avancée du désert


saharamedia
Jeudi 8 Juillet 2010



Le président Ould Abdel Aziz lance le défi d'une forêt autour de Nouakchott pour contrecarrer l’avancée du désert

Le  président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a supervisé dans la banlieue nord-est de Nouakchott, le démarrage d’une ambitieuse campagne de production et de plantation d’arbres pour protéger la capitale contre l’avancée du désert. Il s’agit d’abord de produire des arbres à l’aides des pépinières et en suite de les planter autour des points menacés par l’ensablement. L’objectif, à terme, est de réaliser 2000 hectares de forêts  à l’est et au nord-est de Nouakchott. Le président mauritanien Ould Abdel Aziz en a supervisé, le mercredi soir, les premières opérations  à Dar Naim, banlieue nord-est de Nouakchott.  Les 2000 hectares de forêts à réaliser de façon biologique et mécanique, seront fixés le long de la zone continentale qui couvre tout le nord et le nord-est s’étendant du PK 15 de la route de l’espoir  jusqu’au PK 10 de la route Nouakchott-Nouadhibou en passant par le PK 15 de la route Nouakchott-Akjoujt. Dans le cadre de cette l’opération 250 000 arbres seront plantes dans les trois mois à venir. Le ministère de l’environnement qui dirige la campagne prévoit la disponibilité des plants nécessaires  à partir des pépinières  de Dar Naim en vue de couvrir toute la superficie identifiée pour mécaniser la fixation d’une large ceinture verte autour de Nouakchott. Cette ville qui, outre l’avancée du désert, est également menacée par un autre phénomène du aux changements climatiques à savoir la montée des eaux de l’océan atlantique. Le cordon dunaire qui sépare la ville de la mer, est grandement  affecté car les prélèvements de sables pour les besoins de la construction, ont, dangereusement, multiplié les brèches.  A cette menace préoccupante, s’ajoute désormais, les risques de débordement des eaux en direction de la ville en cas de phénomènes climatiques imprévisibles. Aussi, est-il prévu, dans le cadre de la campagne actuelle de reboisement, un volet colmatage des brèches le long du littoral.

 















GABONEWS APAnews