Le président de l’institution de l’opposition démocratique accuse le gouvernement d’enfreindre les lois


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 29 Juillet 2016



Le président de l’institution de l’opposition démocratique accuse le gouvernement d’enfreindre les lois

Le président de l’institution de l’opposition démocratique a accusé le gouvernement d’enfreindre les lois et a dénoncé les « politiques improvisées et manquant de transparences ».

Dans un point de presse tenu jeudi, El Hacen O. Mohamed a précisé que le gouvernement continue d’enfreindre les lois organisant ses rapports avec son institution s’agissant des rencontres périodiques et des concertations.

Il a accusé le gouvernement de manquer de transparence dans ses politiques, ajoutant que malgré les chiffres avancés par le gouvernement la situation des citoyens ne s’est pas améliorée.

Il a évoqué le recul de l’enseignement qui s’est traduit par de faibles taux de réussites, la cherté de la vie, la hausse des prix particulièrement ceux des hydrocarbures mais aussi le recul des libertés surtout après l’arrestation ces derniers temps de jeunes et d’activistes de la société civile.

O. Mohamed a salué la réussite du sommet arabe qui s’est tenu à Nouakchott au plan de l’organisation et de la logistique, ajoutant que ce sommet consolidait notre présence au plan régional et international.

Il a toutefois regretté le manque de concertation précisant « qu’il n’était rien attendu de telles conférences. »

Le président de l’institution démocratique a réaffirmé le soutien de son institution au dialogue réaffirmant qu’il était indispensable pour le pays et pour sa stabilité.

Il a exprimé la disponibilité de l’institution à jouer tout rôle positif pouvant aider en ce sens.

Il a appelé le pouvoir, le premier responsable du dialogue et de sa réussite selon lui, à d’avantages d’efforts, et a également invité l’opposition à dépasser les susceptibilités et autres considérations au profit de l’intérêt suprême du pays.

 

 

 















GABONEWS APAnews