Le président du CRED démissionne


saharamedia
Lundi 19 Septembre 2011



Le président du CRED démissionne

Le président du Comité pour le respect de l’éthique et de la déontologie de la presse en Mauritanie (CRED), Dr Abderrahmane Ould Horma Ould Bebana, vient de démissionner, « après avoir constaté, dit-il, que toutes les portes se sont fermées devant cette institution.

Ould Horma, qui préside aux destinées du CRED depuis le 3 mai 2001, a indiqué, dans une déclaration à Sahara média, qu’être à la tête de cette structure « est une charge, non un honneur », avant d’ajouter : « Je considère qu’avec les autres responsables du CRED, nous avons fourni des efforts énormes et exceptionnels pour développer cette structure parce que nous pensons que c’est un outil nécessaire pour garantir l’éthique et la déontologie au niveau de la presse en Mauritanie».

Et Ould Hourma de poursuivre : « Le Cred a fait face, depuis sa création, en 2001, à des difficultés énormes, quand elle fonctionnait grâce à des efforts personnels, des relations particulières de ses dirigeants et à l’aide de l’ambassade des Etats unis à Nouakchott. Le paradoxe de tout cela est que toute activité du Cred, ne disposant pas de récépissé, était assistée par 4 à 5 ministres. Maintenant que nous avons un récépissé, acquis en 2008, et recevons des financements – insuffisants - de l’ambassade des USA et du Pnud, l’Autorité nous ignore » ! Le Cred a besoin d’un siège et d’un budget qui lui permette de mener, de façon convenable, le programme qu’il s’est fixé.

 Après la démission de Ould Horma, le CRED a décidé, lors de ses réunions des 14 et 17 septembre 2011, d’appeler à une assemblée générale extraordinaire pour le 15 octobre prochain. Cette décision a été prise suite au refus du président du CRED de revenir sur sa démission mais aussi à la volonté de certains membres du Bureau de suivre la même voie.















GABONEWS APAnews