Le président du parti Tawassoul, Jamil Mansour, déclare : « Ould M’khaytir est un criminel qui a subi ce qu’il mérite »


Jeudi 25 Décembre 2014


Jamil Mansour, président du Rassemblement national pour la réforme et le développement, RNRD, plus connu sous le nom de Tawassoul, a déclaré, suite au prononcé du verdict hier, dans l’affaire de l’article blasphématoire, qu’Ould M’khaytir est un criminel qui a reçu ce qu’il mérite.


Le président du parti Tawassoul, Jamil Mansour, déclare : « Ould M’khaytir est un criminel qui a subi ce qu’il mérite »
Cette déclaration a été faite ce jeudi matin, lors d’une conférence de presse organisée par Tawassoul en son siège pour commenter les dernières évolutions politiques, économiques et sociales sur la scène nationale.
En réponse à une question relative au verdict prononcé à l’encontre d’Ould M’Khaytir, Jemil Mansour a déclaré : « c’est un criminel qui a eu ce qu’il mérite », avant de se ressaisir et d’ajouter : « nous n’avons pas de commentaire à faire sur cette affaire ».
La cour pénale de Nouadhibou avait prononcé, tard dans la nuit de jeudi, une peine capitale à l’encontre d’Ould M’Kkhaytir reconnu coupable de blasphème.
 
Des membres du gouvernement visitent des institutions publiques à Nouadhibou
Des membres du gouvernement ont visité, dans la journée d’hier, la capitale économique Nouadhibou où ils se sont rendus dans bon nombre d’institutions publiques de la ville située à quelque 470 KM de la capitale Nouakchott.
Dans ce cadre, le ministre secrétaire général de la présidence Dia Mallal Moctar, a visité l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou, où il a écouté des explications sur la stratégie d’orientation de la ZFN, ses potentialités et le rôle du guichet unique destiné à faciliter le rapport avec les investisseurs ;
De son côté, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Raare, a visité le centre d’accueil des voyageurs transitant par l’aéroport de Nouakchott se renseignant sur certaines des missions qu’il accomplie, notamment la délivrance des visas.
Un troisième ministre, celui de l’Equipement et des transports, Isselkou Ould Ahmed Izidbih, était également l’hôte de la capitale économique où il a visité les locaux de la direction régionale de l’Autorité de régulation du transport routier.
Ces visites coïncident avec une autre, tenue secrète, du chef d’Etat-major général des armées, le général de division Mohamed Ould Ghazouani, au moment où la ville de Nouadhibou retenait son souffle pour connaître le verdict du procès de l’auteur de l’article blasphématoire, Ould M’Khaytir qui a fini par être condamné à mort.














GABONEWS APAnews