Le président malien : le danger nous impose le partenariat


Nouakchott - Saharamédias
Lundi 6 Février 2017



Le président malien : le danger nous impose le partenariat
Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita a déclaré que le danger qui menace la région du Sahel africain, impose aux 5 pays l’unité et la coordination afin de lui faire face.

Le chef de l’état malien qui s’exprimait à l’ouverture d’une conférence extraordinaire des 5 pays du Sahel à Bamako, a ajouté que « les défis qui menacent notre existence commune, justifient l’existence de notre organisation ».

Devant ses pairs de Mauritanie, du Tchad, du Niger et du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar Keita a dit que le Sahel est à la croisée des chemins du trafic et des groupes terroristes actifs, ce qui a fait d’elle l’une des régions les plus dangereuses dans le monde.

Pour faire face à cette situation, ajoute le président malien, nous devons coordonner nos actions et notre partenariat et de mettre en place une stratégie sécuritaire et militaire communes.

Les dirigeants des 5 pays du Sahel ont observé une minute de silence à la mémoire des dernières victimes de l’attaque de la ville de Gao, dans le nord du Mali.

Cette conférence de Bamako se tient sous le thème : « la situation sécuritaire au Mali et son impact sur le Sahel ».

Les victimes des attaques menées ces derniers temps contre les forces maliennes, onusiennes, africaines et françaises, ont atteint des chiffres record.

Les 5 pays du Sahel veulent mettre en place une force commune chargée d’empêcher le mouvement des groupes terroristes tout a long des frontières.
 
 
 














GABONEWS APAnews