Le prisonnier Mohamed Ould Chabarnou dans une déclaration exclusive à Sahara media


saharamedia
Mercredi 14 Juillet 2010



Le prisonnier Mohamed Ould Chabarnou dans une déclaration exclusive à Sahara media

Le prisonnier Mohamed Ould Chabarnou a déclaré que ce qu’on appelle « les savants du palais gris ne comprennent pas beaucoup de choses et font preuve de dévouement aveugle au tyran en contribuant,ainsi, à différer l’application de la loi de Dieu sur la terre des musulmans », selon ses mots. Ould Chabarnou, dans un entretien exclusif avec Sahara Media, a dit qu’il n'a pas été affecté par sa condamnation à la peine de mort par la Cour criminelle ces derniers temps en présence de 21 présumés salafistes faisant, ici allusion, au verdict incluant ses deux collègues à savoir Maarouv Ould Haiba et Sidi Ould Sidina et qui a été prononcé le 25 mai dernier pour le meurtre de 4 Français  en décembre 2007 près de la ville d'Aleg au sud-est de la Mauritanie. Le présumé salafiste, qui parle pour la première fois à des médias, depuis son arrestation en Janvier 2008 à l'Hôtel Palace dans la capitale de la Guinée Bissau, a déclaré "Je ne suis pas inquiet et je n'ai pas peur de cette condamnation.. Dieu est avec nous et avec les moudjahidine.. ces tribunaux ne sont pas justes."
Il a ajouté: "
Quel égarement pour ceux qui ont foi en la légitimité de ces tribunaux, pour ceux qui les soutiennent et qui tentent de fustiger les moudjahidine et de les dissuader de lutter contre ces tribunaux tyranniques…nous marcherons sur la bonne voie jusqu'à la mort en vue d'appliquer la loi de Dieu."

Le présumé salafiste n'a pas hésité à prendre l’initiative d’exhorter les musulmans à continuer ce qu'il a appelé une « guer
re juste contre l'Occident et ses suivistes dirigeants des pays musulmans », précisant "qu’il ne fait aucun doute que le jihad contre les apostats et les infidèles qui ont une main mise sur les pays musulmans est un devoir pour vaincre le polythéisme et empêcher ses auteurs de nuire et de détourner de l'adoration de Dieu et d'établir une uniformité sur la terre mais les savants du palais gris ne comprennent pas cela. "

Ould Chabarnou a démenti toute implication dans l'assassinat de touristes français, décrivant ce qui a été rapporté dans les dossiers comme une pure fabrication de la police.

Ould Chabarnou affirme que lors de sa comparution devant  Mohamed Bouya Ould Nahah juge d’instruction en charge du terrorisme il a déclaré à ce dernier « Qu’il n’était en rien concerné  par la mort des français ni d’aucune autre affaire similaire ».

 

Le présumé salafiste qui doit approcher la trentaine d’années a écrit  un article dans lequel il a exprimé beaucoup de ses vues sur le djihad et la foi et qui est publié aujourd'hui dans le journal Al Akhbar édité par Sahara media.

 















GABONEWS APAnews