Le procès des présumés terroristes se poursuit devant la cour ciminelle


saharamedia
Dimanche 16 Mai 2010



Le procès des présumés terroristes se poursuit devant la cour ciminelle

La cour criminelle de Nouakchott a entamé ce dimanche à la mi-journée l’audition des personnes accusées d’une série d’actes terroristes commis en Mauritanie au cours des dernières années. Le  premier  à comparaître est le détenu Abdallahi Ould Mohamed Sidya. Cet homme fait parti d’un groupe de 55 prisonniers présumés terroristes, ayant rejeté la violence contre les ressortissants étrangers en Mauritanie, à l’occasion d’un dialogue avec le gouvernement entamé le 18 janvier dernier. Le ministère public l’accuse  « d’appartenance à une organisation terroriste et recel de moyens dangereux en vue de commettre des actes de nature à porter atteinte à l’ordre et à la tranquillité publique ». Il comparaît en même temps que quelques autres  présumés complices. Lors de l’audition  on a noté une passe d’armes entre le groupe d’ould Sidya et l’émir Khadim ould Seman. Considéré comme un dur,  ce dernier a rejeté le dialogue noué avec les autorités en janvier 2010. Les faits reprochés à Abdallahi Ould Sidya sont punis de 30 ans  de réclusion et d’une peine subsidiaire de confiscation des biens, a rappelé le représentant du parquet au cours de l’interrogatoire devant la barre de la cour criminelle.

 

 

 















GABONEWS APAnews