Le secrétaire général de l’OIF appelle à l’apaisement à Kidal


Saharamédias+Agences
Mardi 20 Mai 2014


Le secrétaire général de l'organisation internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, a lancé un appel au calme à Kidal, tout en condamnant les violences enregistrées dans cette ville du nord Mali le weekend dernier.


Le secrétaire général de l’OIF appelle à l’apaisement à Kidal
"J'appelle à un retour au calme à Kidal et à la cessation de la violence. Seule une solution pacifique permettra de stabiliser la région et de renforcer l'unité du pays'', dit Diouf dans un communiqué relayé par plusieurs médias.
Des affrontements entre soldats maliens et des combattants de groupes armés, samedi en marge d'une visite du Premier ministre malien Moussa Mara à Kidal, ont fait 36 morts, dont huit militaires.
Une trentaine de personnes, dont le directeur régional de Kidal, un préfet, le conseiller du gouverneur et 24 soldats et cadres de l'administration étaient également détenus au siège du gouvernorat de la ville. Ils ont été libérés lundi soir.
Le communiqué ajoute que M. Diouf dit « sa forte préoccupation et son indignation »' face aux violences survenues lors de la visite à Kidal du Premier ministre malien à Kidal et « condamne, avec la plus grande fermeté, l'assassinat notamment de représentants de l'Etat malien ainsi que la prise d'otages ».
« Abdou Diouf, ajoute le communiqué, encourage et soutient les actions initiées à travers la dynamique engagée par l'Accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin 2013 avec le soutien de la communauté internationale, en vue de permettre au Mali de retrouver rapidement et de manière durable la paix, la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'unité ».














GABONEWS APAnews