Le sommet de Nouakchott sur la Libye s’ouvre avec la présence des présidents malien et congolais et l’absence des chefs d’Etat sud africain et ougandais


saharamedia
Samedi 19 Mars 2011



Il est attendu que le mini sommet de Nouakchott sur la crise libyenne s’ouvre à Nouakchott avec la présence des présidents malien et congolais et l’absence de ceux de l’Afrique du sud et de l’Ouganda qui seront représentés, respectivement, par le ministre de la sécurité et le vice-président.

Les membres de cette commission de haut niveau désignée par l’UA entameront des discussions avec les différents protagonistes de la crise libyenne et tenteront de trouver un terrain d’entente pour, d’abord, arriver à un cessez le feu, la contribution des autorités libyennes compétentes pour l’acheminement de l’aide humanitaire aux populations qui en ont besoin et la protection des ressortissants étrangers.

 

Enfin, cette commission doit pouvoir amener les deux parties en conflit à envisager un dialogue global capable d’envisager une sortie de la crise, au moment où des forces occidentales s’appuient sur une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu pour mener des actions militaires (zone d’exclusion aérienne, entre autres) contre les forces de Kadhafi.

 

 















GABONEWS APAnews