Le syndicat national de l’Enseignement supérieur dénonce la volonté de certains milieux influents à transférer l’ISERI de Nouakchott à l’intérieur du pays


saharamedia
Mardi 12 Avril 2011



Le syndicat national de l’Enseignement supérieur (section de l’Institut supérieur des études et recherches islamiques) a dénoncé l’information qui circule sur la volonté de certains milieux influents à transférer l’ISERI (future université Mourabitoune) de Nouakchott à l’intérieur du pays.

Dans un communiqué dont Sahara médias a reçu une copie, le Syndicat a affirmé « suivre de très près cette affaire et ses conséquences et trouvent le seul fait de penser au transfert de la première institution d’enseignement supérieur en Mauritanie, et dont l’existence a été une lutte pour la préservation des valeurs et de l’authenticité du pays, ne favorise pas le rôle qu’elle a joué dans le passé et qu’elle devrait avoir présentement ».

La section du Syndicat de l’enseignement supérieur au niveau de l’ISERI a dit ne pas « cacher ses craintes que derrière un tel dessein se cachent des milieux influents au niveau de l’Etat et dont l’objectif non avoué est d’éloigner la future université islamique de la capitale qui est la devanture du pays sur le monde extérieur ».

 

 

 















GABONEWS APAnews