Le tribunal chargé des crimes économiques décide de la réouverture du dossier dit du « riz avarié »


Sahara Médias - Nouakchott
Mercredi 3 Avril 2013



Le tribunal chargé des crimes économiques décide de la réouverture du dossier dit du « riz avarié »
Le juge d’instruction du tribunal chargé des crimes économiques, Amar Ould Mohamed Lemine, a décidé de convoquer le président du parti Adil, Yahya  Ould Ahmed Waghf, demain jeudi, dans le cadre de ce qui est connu sous le nom de dossier du « riz avarié », selon ce que des sources ont révélé à Sahara médias.
Cette convocation surprenante de l’ancien Premier ministre, sous Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi arrive pour confirmer la volonté des autorités  à rouvrir ce dossier qui avait conduit à l’arrestation d’Ould Ahmed Waghf juste après le coup d’état du 6 août 2008. Des sources concordantes avaient lié l’abandon des poursuites contre l’ancien Premier ministre à sa sortie avec son parti de la Coordination de l’opposition démocratique pour entrer dans la  majorité présidentielle soutenant le président Mohamed Ould Adel Aziz. Et probablement aussi que ce sont les propos d’Ould Ahmed Waghf critiquant la gestion du pouvoir et brandissant la possibilité de créer un troisième front avec la Coalition pour une alternance pacifique (CAP) regroupant l’APP, Al Wiam et Sawab, qui ont poussé le pouvoir rouvrir le dossier du « riz avarié » pour le rappeler à « l’ordre ».














GABONEWS APAnews