Les Etats unis opposés à un troisième mandat en Guinée


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 12 Septembre 2017



Les Etats unis opposés à un troisième mandat en Guinée
L’ambassadeur américain en Guinée, Denis Henkins, a déclaré lundi que son pays était opposé à une modification de la constitution guinéenne qui devra permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Dans une déclaration faite à la radio, le diplomate américain a cependant souligné que le chef de l’état n’a pas annoncé sa volonté de solliciter un troisième mandat quand bien même des personnes en ont exprimé le désir.

« Je l’ai déjà dit et je le redis, a ajouté Henkins, nous serons opposés à toute tentative de modifier la constitution, une position constante à l’endroit de tous les pays » précisant au passage que le chef de l’état guinéen n’a pas fait cas de sa volonté de changer la constitution pour se porter candidat à un troisième mandat.

Condé avait été élu une première fois en 2010 puis une deuxième fois en 2015 et son mandat s’achève en 2020.

Seulement depuis quelques temps des voies proches du pouvoir, élus et officiers de police appellent le chef de l’état à tenter un troisième mandat.

Les dirigeants de l’opposition guinéenne menacent de continuer à descendre dans la rue pour refuser cette éventualité.

L’ambassadeur américain a réaffirmé que son pays était opposé à tout changement de la constitution destiné à maintenir au pouvoir les dirigeants en place.

Il a rappelé que les Etats Unis s’étaient opposés au changement de la constitution au Rwanda qui a permis au président Kagamé de briguer un troisième mandat et qu’ils tentaient d’en dissuader le pouvoir en république démocratique du Congo.
 
 
 














GABONEWS APAnews