Les USA soumettent les dirigeants africains au test du virus d’ébola


Saharamedias/Nouakchott
Lundi 4 Août 2014


Les Etats unis d’Amériques ont pris des mesures drastiques pour empêcher que leur territoire ne soit atteint par l’épidémie du virus ébola à la faveur de la tenue à Washington du sommet Afrique-USA auquel prennent part plus de cinquante chefs d’Etats et de gouvernements africains.


Les USA soumettent les dirigeants africains au test du virus d’ébola
A ce sujet, le président américain Barak Obama aurait donné l’ordre de soumettre tous les visiteurs, à l’arrivée et au départ, y compris les chefs d’Etat africains, au test du virus ébola pour parer à toute éventualité.
Des mesures de précaution pour des personnes qui auraient couru un « risque marginal, infinitésimal d'exposition », a cependant rassuré Barack Obama.
Les Etats-Unis s'inquiètent en effet d'une possible contagion de la maladie sur leur sol. Samedi, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, un malade a été rapatrié aux Etats-Unis. Il s'agit du docteur Kent Brantly, qui doit être soigné dans une unité spéciale de mise en quarantaine. Une seconde personne infectée, Nancy Writebol, une aide-soignante, sera aussi transférée très prochainement aux Etats-Unis.














GABONEWS APAnews