Les bombardements de l’armée française détruisent les infrastructures des islamistes qui menacent de porter la guerre sur le territoire français


Sahara Médias - nord Mali
Lundi 14 Janvier 2013



Les bombardements de l’armée française détruisent les infrastructures des islamistes qui menacent de porter la guerre sur le territoire français
Des sources locales ont rapporté au correspondant de Sahara médias à Gao, nord Mali, que les bombardements de l’aviation française de ces derniers jours sur les sites islamistes, ont causé la destruction quasi-totale des infrastructures de ces groupes armés.
Et selon ces sources, le bombardement de la ville de Kidal, extrême nord du Mali, hier dimanche, a détruit une grande base d’Ançar Edine tout comme l’aéroport de Gao a été visé, lui aussi, dans l’après-midi de  dimanche ainsi que des magasins d’armes et des sites d’entraînement du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO) et de la qatiba des enturbannés.
D’autres sources ont évoqué la mort de dizaines de combattants islamistes, information qui n’a pas été confirmé, jusqu’à présent, par ces groupes armés. Ces attaques ont créé une grande psychose au sein des populations qui ont commencé un exode massif vers la Mauritanie et l’Algérie.  Les groupes islamistes armés ont menacé la France de porter la guerre sur son propre sol par des attaques en profondeur.
Rappelons, dans le même ordre d’idée, que les groupes islamistes armés, et notamment Al qaeda au Maghreb islamique (AQMI), détiennent huit otages français qu’ils ont très souvent menacé d’exécuter.














GABONEWS APAnews