Les charretiers dans le collimateur de la Communauté Urbaine de Nouakchott


saharamedia
Dimanche 3 Octobre 2010



Les charretiers dans le collimateur de la Communauté Urbaine de Nouakchott

La Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) a procédé à l’arrestation et au parcage devant ses locaux de centaines de charrettes tirées par des ânes et ce en application d’une mesure prise auparavant interdisant à ces moyens de locomotion le passage dans les principales rues et avenues de la Capitale.

Le président de la CUN, Ahmed Ould Hamza, a informé les propriétaires des charrettes séquestrées que « la décision est définitive et qu’ils doivent l’accepter comme telle », selon ses termes.

De son côté Sidat Ould Abeid, qui s’est présenté comme le porte-parole de ces charretiers, a demandé au président de la République d’intervenir rapidement pour mettre fin à ce qu’il considère comme une décision inique, précisant qu’une large couche de la population ne vit que de ce travail.

L’action de la communauté urbaine de Nouakchott intervient au moment où les travaux de construction et de réhabilitation des avenues Jemal Abdel Nacer et John Kennedy ont atteint un stade très avancé et à moins de deux mois de la commémoration du Cinquantenaire de l’indépendance de la Mauritanie.

Des observateurs voient cependant que cette décision risque de provoquer une vague de protestation, de nature de celle qu’avaient menée les dockers l’été dernier. 















GABONEWS APAnews