Les chauffeurs du garage de Nouadhibou se plaignent d’une « taxe » mensuelle de 30 000 UM que la police leur fait payer


saharamedia
Mercredi 27 Avril 2011



Des chauffeurs du « garage de Nouadhibou » (gare routière) de Sebkha se sont plaints d’une « taxe » de 30 000 ouguiyas que le commissariat n°1 de cette moughataa leur a fait payer plusieurs années durant selon leurs dires.

Seulement, à la création du commissariat de police de Sebkha 3, dans la même moughataa, des problèmes ont surgi autour de ce pactole mais ont été vite surmonté par « le partage du montant entre les deux commissaires ».

Un accord qui, toujours selon les dires des transporteurs n’a pas tenu longtemps, quand le commissaire de Sebkha 1 a voulu avoir tout l’argent pour lui. Ils ont déclaré que le commissaire de Sebkha 1 a pris la décision « d’arrêter leurs bus jusqu’à payement du tribut mensuel, ce qui les a conduit à porter plainte auprès du wali et des autorités administratives ».

 

 

 















GABONEWS APAnews