Les chefs d’Etat membres du panel commencent à quitter Nouakchott et se refusent à toute déclaration


saharamedia
Lundi 21 Février 2011



Les participants au sommet de Nouakchott sur la crise ivoirienne commencent à quitter Nouakchott, après avoir discuté des voies et moyens de dénouer les conséquences fâcheuses de l’après présidentielle. Les présidents mauritanien, sud-africain, burkinabé, tanzanien et tchadien ont tenu, hier des réunions à huis clos et examiné le rapport des experts envoyés, il y a quelques jours, en Cote d’Ivoire, pour y rencontrer les différents protagonistes de la crise, à savoir le président sortant Laurent Gbagbo, et le vainqueur de l’élection présidentielle Alassane Ouattara. Selon des sources proches de ces réunions, les discussions ont connu des dissensions sérieuses entre certains chefs d’Etat à propos des propositions faites, mais toutefois, des sources diplomatiques ont affirmé à Sahara média que les positions sont plutôt proches quant à la nécessité de trouver une solution négociée à la crise ivoirienne. Les présidents n’ont pas voulu faire de déclaration à l’issue de la réunion de Nouakchott tout comme aucune information n’a filtré sur le contenu du rapport des experts ou des propositions qui seront faites aux clans en conflits en Cote d’Ivoire, pays où vit une colonie mauritanienne estimée à quelque 80.000 personnes.














GABONEWS APAnews