Les chefs de sites du Brakna dénoncent la marche en leur nom


Saharamedias/Nouakchott
Mardi 29 Avril 2014


Dans la matinée du Dimanche 27 Avril 2014, une réunion a régroupé l’ensemble des chefs de sites du Brakna avec le wali du Brakna dans la salle de réunion du lycée technique de Boghé.


Marche des anciens réfugiés de Boghé à Nouakchott (photo Cridem)
Marche des anciens réfugiés de Boghé à Nouakchott (photo Cridem)
Etaient présents à cette réunion, le Hakem de Boghé, le Maire de Boghé, le représentant Régional de l’agence Tadamoun, le commandant de brigade de gendarmerie,  le chef de l’unité de la garde nationale le commissaire de police et plusieurs notabilités de Boghé.
L’ordre de jour de cette réunion était surtout axé sur la marche qu’ont entamée un groupe de personnes dont seulement 3 chefs de sites en direction de Nouakchott pour selon elles soumettre leurs doléances au Président de la république Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
Le wali du Brakna a remercié l’ensemble des chefs de sites et a  déploré l’organisation d’une marche  en direction de Nouakchott, par des gens qui auraient pu passer par l’administration.  Le wali a ajouté que depuis 8 mois il n’a jamais reçu une demande d’audience de groupes de rapatriés ou d’autres citoyens  parlant au nom des rapatriés.
Le wali a précisé qu’il n’existe plus de rapatriés en Mauritanie et que tous les rapatriés sont des citoyens à part entière jouissant  de tous leurs droits de citoyens, mais qu’ils sachent  qu’ils ont aussi des devoirs envers leurs pays, leurs concitoyens  leur communauté. Il a ensuite récité toutes les réalisations faites par l’Etat de 2008 à nos jours dans les 52 sites de retour du Brakna.
Concernant la marche, l’ensemble des chefs de sites présents à la réunion se sont totalement désolidarisés de cette marche  dont selon eux, les organisateurs  ne les représentent nullement et ne sont mandatés par aucun chef de sites pour parler en leur nom ou marcher en leur nom. Les chefs de sites ont déclaré au wali, qu’ils sont majeurs et maitrisent leurs problèmes mieux que quiconque et savent à qui s’adresser  avant d’entamer une quelconque marche en direction de Nouakchott. Les chefs de site ont sollicité du wali la possibilité de leur obtenir une audience auprès du Chef de l’Etat afin de lui exposer de vive voix leurs préoccupations et leurs  positions  en cette période de troubles politiques. D’autres sujets comme l’état civil, le problème des terres, l’enrôlement, ont été abordés par les chefs de sites qui ont sollicité l’appui des autorités pour obtenir une solution rapide.
Le Wali a promis d’étudier leurs doléances et d’organiser une audience auprès des plus hautes autorités du pays.
A 13h20 la réunion a pris fin. Les rapatriés ont ensuite délégué deux notables à Aleg pour exprimer leur désaccord  et leur position  sur les  antennes de la Radio Nationale. Ils ont ensuite signé une motion  dont la teneur suit. Tous les chefs de sites  de la commune de Ould Birom  et de Dar El Barka ont mandaté Monsieur Amadou Sidi Ba,  chef de village de Dar Salam Wodaabé pour la signature de la motion.
 
 
MOTION
 
Nous le collectif des chefs de sites du Brakna réunis à Boghé ce jour 27 Avril 2014, déclarons  ce qui suit :
 
Nous réitérons notre attachement indéfectible à la stabilité politique de notre Pays la Mauritanie, son unité nationale et sa cohésion sociale.
 
Nous réaffirmons notre attachement aux nobles idéaux de justice, de démocratie plurielle, et au programme de son Excellence Monsieur  Mohamed Ould Abdel Aziz Président de la République.
 
Nous nous désolidarisons totalement de cette prétendue marche,  au nom des rapatriés, organisée  par quelques individus,  dont seulement 3 chefs de sites, et manipulés par des mercenaires politiques,  tapis à l’ombre dont les objectifs sont loin  de répondre à nos aspirations réelles, ni à nos attentes. Nous dénonçons avec la dernière vigueur cette marchandisation de notre situation de rapatriés, par des  hommes aux objectifs  politiques inavoués. 
 
La fameuse coordination nationale des rapatriés ne nous représente nullement, et  ne nous engage en rien. Nous l’avons répété à plusieurs reprises à qui de droit. Ce  groupuscule manipulé par des forces occultes  depuis l’Etranger, est infiltré depuis deux ans par des hommes  aux agendas politiques  douteux, loin de nos soucis  les plus élémentaires.
 
Nous saisissons enfin cette occasion  pour saluer  la création de la nouvelle agence TADAMOUN pour la lutte contre les séquelles de l’esclavage, l’insertion  et  la lutte contre la pauvreté. Nous saluons les  efforts inlassables de nos autorités politiques et administratives à l’endroit des vrais rapatriés que nous sommes. Nous  les encourageons à fournir plus d’efforts pour la réussite totale de notre insertion  socio économique, notamment dans le domaine  de l’eau, de l’habitat, de l’éducation,  de l’état civil, ainsi que dans le domaine de la récupération de nos terres  par la voie du consensus et sous l’arbitrage de l’Etat.
 
Nous adressons nos remerciements les plus sincères à Monsieur le Wali du Brakna, aux hakems des moughataa de Boghé, de Bababé, et de Mbagne et aux autorités  administratives et politiques  de notre wilaya.
 
Les chefs de sites concernés : Donnaye (Djibi  Demba Ba), Bour(Amadou Gueye), Fonde Mayel(Abdoulaye Amadou Ba), Wouro Aly(Thioub Malick), Ngourdiane(Mamadou Ndongo), Beylane(Amadou Khalidou Diaw),Dar Salam(Amadou Sidi Ba), Hamdallaye(Amadou Aliou), Ndiorol (Amadou Ndiaye), Houdallaye(Thierno  Harouna  Saydou Ba), Boyinguel Thilé(Abdou Rouda Ba), Goural(Amadou Sow), Mourtogal(Ousmane Ba), Wouro Amadou Hawa Dia(Diallo samba Yéro  dit Merel), Sénokouna(Alassane Hamath Ba), Belel Ourounguel(Younouss  ba  ), Wendou M’baba(Abdoul Balel Dia), Bababé(Abdoul Sow), Wendy (Abderrahmane Sy Niaworé 1) Ndiawaldi Mango(Abdoul samba BA) Ndiawaldi Seinkétébé(Hammadi Diallo), Ali Baydi(Alassane Hamath Ba), Tienguelel(Amadou Hali Diallo), Diatar(Moctar Aw) , Tesseme(Mariata Sy), Fethi Mboye(Moctar Djiby Sall), Koleyla(Sidi Ba), Sinthiane Diama (Mamadou Dia), Loboudou(Ibrahima Ly), Diaw (Thierno  oumar Ba), Ando( Abou Sy), Arwa(samba Alarba sow), Doumguel Djery(Daouda Mbodj), Sarre souki(Sy Moussa Hamadi), Niaki(Tall Amadou), Wendy Niaworé (Amadou Bayla Ba), Diandia(Abdoulaye amadou Ba), belli ourdi(Oumar Thiam), Belel Koylé(Ali Ba), Fondou(Mamadou Djamel Sy).
 
Ahmed Ould abdell kader
 














GABONEWS APAnews