Les chefs des centres d’état-civil dans les communes rurales demandent le payement de leurs indemnités


saharamedia
Lundi 25 Juillet 2011



Les chefs des centres d’état-civil dans les communes rurales demandent le payement de leurs indemnités

Les chefs des centres d’état-civil au niveau des communes rurales ont demandé au Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation le payement de leurs indemnités qu’ils n’ont pas perçues depuis le début de cette année, précisant qu’ils s’acquittent, convenablement, de leur mission depuis leur nomination à ces postes en 2006.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur, et dont une copie est parvenue à Sahara média, le délégué de ces chefs de centres, Nagi Ould Sidi Mohamed, indique qu’ils n’ont pas été avisé, de manière officielle ou pas, de la fin de leur mission et qu’ils continuent toujours à signer les documents liés à l’état-civil.

Le Secrétariat d’état à l’Etat-civil avait assermenté, suivant l’arrêté n° 458 commun avec le ministère de l’Education, un groupe d’enseignants qui devaient occuper des postes de chefs de centres de l’état-civil au niveau des communes rurales du pays.

 

 















GABONEWS APAnews