Les délégués des travailleurs de certaines entreprises publiques se plaignent de la diminution drastique des budgets de fonctionnement et des salaires


saharamedia
Dimanche 3 Avril 2011



Les délégués des fonctionnaires et agents de certains établissements publics sous tutelle du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ont demandé au gouvernement d’œuvrer pour que « leurs salaires non payés depuis le début de 2010 » soient réglés.

Ces travailleurs qui réclament également le payement des indemnités de transport et de non logement mettent en cause « la réduction drastique des budgets de fonctionnement et des salaires ».

Les travailleurs de la Commission nationale mauritanienne pour l’éducation, la culture et la science, de l’Office national des Musées et de la Fondation nationale pour la protection des villes anciennes ont aussi insisté, dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, de « les faire bénéficier de l’assurance maladie, en veillant au règlement des montants dus par la CNSS et la CNAM par leurs établissements ».

 

Ils ont demandé au gouvernement « d’œuvrer pour le redressement de la situation financière de ces établissements pour leur permettre de jouer le rôle qui leur est imparti », précisant qu’ils ne font nullement supporter aux responsables du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ainsi qu’aux directeurs des établissements concernés, la charge de tels disfonctionnements », du fait qu’ils « ont fourni tous les efforts possibles pour trouver une solution aux problèmes posés, mais c’est au niveau du ministère des Finances que se situent les blocages », selon ces travailleurs.

Enfin, ils ont promis de poursuivre leurs revendications par des manifestations pacifiques (sit-in et autres) pour « demander leurs droits qui ne peuvent plus être tus » et précisant qu’ils donnent une semaine, « pas plus », aux responsables concernés pour « faire le nécessaire ».

 















GABONEWS APAnews