Les familles des deux filles présumées esclaves démentent et déclarent vouloir porter plainte contre Biram Ould Dah Ould Abeid


saharamedia
Dimanche 19 Décembre 2010



Les familles des deux fillettes, Salma Mint Ahmed Kory et Oum Issa Mint Tayfour, ont déclaré être en voie de porter plainte contre le militant des droits de l’homme, Biram Ould Dah Ould Abeid, pour ce qu’elles considèrent comme « un préjudice subi par la présomption d’esclavage portée à leurs enfants ».

Les mères de des fillettes, Aicha Mint Brahim et Fatimetou Mint Mahmoud, ont indiqué que leurs relations avec Oumoulemnine Mint Bakar Vall « sont d’ordre social, n’ayant rien à voir avec l’esclavage », selon leurs propos. De leurs côtés, les deux filles ont indiqué « vivre dans de bonnes conditions dans le domicile de la dame qui les traie comme ses filles », selon leurs dires.

Le frère de Mouloumnine, Brahim Ould Bakar Vall a, de son côté déclaré que le groupe de Biram Ould Abeid, « a saccagé le domicile lundi dernier et qu’ils se réservent le droit de porter plainte contre lui ».

 

Oumouleimine Mint Bakar Vall se trouve toujours entre les mains de la police après la plainte déposée contre elle par Biram Ould Abeid qui lui-même est encore arrêté par la brigade mixte de la gendarmerie dans le cadre de l’enquête demandée par le procureur de la République pour tirer au clair cette affaire.















GABONEWS APAnews