Les gestionnaires des boutiques « Emel 2012 » refusent de signer leurs contrats avec l’Etat


saharamedia
Vendredi 10 Février 2012



Des dizaines de diplômés chômeurs choisis pour gérer les boutiques du programme « Emel 2012 » ont refusé de signer les contrats devant les lier à l’Etat, contestant de ce fait certaines clauses de cet accord.

Certains de ces diplômés ont déclaré, dans un contact avec Sahara média, que ces contrats que l’Etat ne supporte que 1% du poids perdu dans les opérations de vente du riz, du sucre et de l’huile, alors que la marge de perte réelle, dans les ventes de détail est beaucoup plus importante.

Ils ont souligné, dans ce cadre que pour quatre sacs vendus au détail, ils devront supporter 8 kilogrammes de perte et être obligés de rembourser, chaque mois, 60 mille ouguiyas !

Le gouvernement mauritanien avait lancé, il y a quelques jours, un programme d’urgence financé ç hauteur de 45 milliards d’ouguiyas destiné à faire face à l’impact de la sécheresse sur la vie des populations.















GABONEWS APAnews