Les habitants de Guérou marchent contre les coupures d’eau et d’électricité


saharamedia
Dimanche 29 Août 2010



Plusieurs dizaines de citoyens ont organisé, aujourd’hui dimanche, une marche de protestation motorisée, dans la ville de Guérou (centre de la Mauritanie) pour réclamer le retour de l’eau et de l’électricité. Dans ce cadre, Bedine Ould Vezaz, coiffeur de son état, participant à cette marche, a déclaré à Sahara média que la Somelec a commencé, depuis un mois, à baisser son offre la ramenant, en fin de compte à deux heures seulement, pour l’ensemble des quartiers de la ville. Il a indiqué que son atelier de coiffure est resté « fermé devant les clients, ce qui a entraîné une chute sensible de ses revenus, au moment où le mois béni de Ramadan multiplie les dépenses ». Les protestataires, pour la plupart des émigrés mauritaniens travaillant dans des pays d’Afrique, ont brandi des banderoles dans lesquelles on pouvait lire : « la vie moderne est hypothéquée par la fourniture de l’électricité », « les coupures, jusqu’à quand ? », « les habitants de la cité du savoir et du travail se plaignent de la soif et de l’obscurité ».

 

De son côté, le hakem de la moughataa de Guérou a reconnu à Sahara média l’existence d’un réel déficit dans l’offre en électricité, «à cause de la panne des anciens groupes électrogènes », précisant que les autorités ont procédé à une « distribution cyclique de l’électricité sur les différents quartiers de la ville pour répondre à un souci d’équité et de justice ». Il a cependant nié que l’approvisionnement en eau ait connu un quelconque problème, précisant que les animaux boivent maintenant les eaux de pluies et que la production de la SNDE est suffisante pour les besoins de la ville. Le correspondant de Sahara média a aussi indiqué que le hakem a ordonné au commissaire de police de disperser la marche de protestation, sous prétexte qu’elle n’est pas autorisée.

 















GABONEWS APAnews