Les impôts peuvent engendrer un renchérissement des prix des voitures en Mauritanie


Saharamédias/Nouakchott
Samedi 15 Mars 2014


Un groupe de gestionnaires de bourses de voiture à Nouakchott ont demandé à la direction des Douanes de revenir sur la décision d’appliquer une nouvelle taxe à tout véhicule passant par le Port autonome de Nouakchott dit port de l’Amitié et qui pourrait tripler à la fin du mois de mars courant.


Les impôts peuvent engendrer un renchérissement des prix des voitures en Mauritanie
Le porte-parole a indiqué, dans une déclaration à Saharamédias ce samedi que les douanes imposent une taxe de 50000 ouguiyas sur chaque voiture, en plus des autres impôts, et qu’elles envisagent de la porter à 150000 UM fin mars.
Et de dire qu’il est inconcevable que le prix d’une voiture en Europe coûte 300 mille ouguiyas et que la douane lui applique  une taxe qui équivaut à la moitié de ce montant.  Le porte-parole a conclu en disant que ce groupe de vendeurs de voitures vont organiser demain dimanche un sit-in devant la direction des douanes à Nouakchott pour protester contre ce qu’ils qualifient de « vexations ».














GABONEWS APAnews