Les internautes mauritaniens subissent les revers d’une grève des techniciens de la Sonatel au Sénégal


saharamedia
Vendredi 6 Août 2010



Les internautes mauritaniens subissent les revers d’une grève des techniciens de la Sonatel au Sénégal

La Mauritanie a été privée des services de l'internet pendant 48H. Pourquoi ? Et bien par ce que les techniciens de la société sénégalaise, « Sonatel »,  étaient en grève laissant, ainsi, transparaitre à quel point la Mauritanie, dans le domaine des télécommunications, est encore à la traine, 50 ans après son indépendance. L’essentiel de son trafic international transit par Dakar car le câble qui lui permet d'accéder à l’internet passe par la capitale sénégalaise. C'est ainsi que quand la sonatel observe un arrêt de travail, la Mauritanie en subit le revers. Est-ce admissible ?

 

Le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel AZIZ qui a organisé un grand débat médiatique le jeudi dernier au centre international des conférences de Nouakchott, est plus que jamais interpelé lui qui affiche son souci pour l’indépendance de son pays. Manifestement « il reste  beaucoup de pas à faire dans divers domaines dont le secteur sensible et stratégique des télécommunications », commente, très déçu, un opérateur de téléphonie interrogé par AFRICA N°1 à Nouakchott. Il s'agissait du fait que les travailleurs de la Sonatel ont tenu à adresser un avertissement au gouvernement sénégalais qui  envisage de céder l’essentiel du capital de la société à un groupe d’intérêt  américain.

 















GABONEWS APAnews