Les islamistes mauritaniens condamnent l’usage de la force contre les manifestants et mettent en garde contre les « règlements de compte »


saharamedia
Mercredi 9 Mars 2011



Le Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD), parti mauritanien d’obédience islamiste plus communément appelé « Tawassoul », a dénoncé « la violence avec laquelle les forces de l’ordre ont réprimé la manifestation des jeunes, leur arrestation et l’interdiction qui les empêche d’exercer un droit consacré par la constitution », appelant le pouvoir « à écouter les demandes légitimes de liberté et de meilleures conditions de vie ».

Tawassoul a, par une déclaration de son vice-président, Mohamed Ghoulam Ould Haj Cheikh, indiqué qu’il est « nécessaire d’entreprendre rapidement un dialogue national sérieux pour mener les réformes qu’il faut avant qu’il ne soit trop tard ».

Ould Haj Cheikh a aussi indiqué que la police « maintient toujours en détention l’ingénieur Moulay El Arbi Ould Moulay Ahmed, l’ancien directeur général de la Sonimex, reconnu pour son honnêteté et sa compétence, avec de fortes présomptions quant à la volonté de certains de régler des comptes politiques avec lui, à cause de ses accointances avec l’opposition ».

 

Le vice-président a enfin mis en garde contre « la poursuite dans cette volonté de règlements compte », appelant à « la libération immédiate de l’ingénieur Moulay El Arbi ». 

 















GABONEWS APAnews