Les jeunes acquis au pouvoir accusent « la jeunesse du 25 février » de travestir la réalité


saharamedia
Samedi 5 Mars 2011



Au cours du meeting qu’ils ont organisé samedi sur la place des anciens blocs, les partisans du pouvoir regroupés au sein des deux initiatives « la jeunesse du changement » et « la jeunesse de la Mauritanie profonde » ont accusé leurs rivaux de la « jeunesse du 25 février » d’être entraînés dans une mauvaise voie, en appelant « à la révolution et aux troubles sociaux » mais surtout, de « travestir la réalité ».

Les soutiens du pouvoir se disent étonnés de voir « des jeunes mauritaniens se regrouper sur la place des anciens blocs brandissant des slogans empruntés aux révolutions tunisienne, égyptienne et libyenne », selon leur expression.

Ils ont tenu à affirmer que de tels appels n’ont aucune justification en Mauritanie, indiquant que les pays pris en exemple « ne reconnaissent ni libertés publiques, ni partis politiques ni organisations de la société civile » mais « souffrent plutôt d’une gabegie de longue date, contrairement à la Mauritanie ». Ils ont ajouté que le président Ould Abdel Aziz « est le premier à avoir fait sienne la lutte contre la gabegie, qu’il a déjà réalisé 50% de son programme électoral et que les années et mois à venir connaîtront un grand bond en avant dans la réalisation de ce qui reste».

 

Enfin, les jeunes rangés dans le sillage du pouvoir ont invité tous les Mauritaniens, quels que soient leurs bords politique, « à soutenir le président Ould Abdel Aziz dans l’accomplissement de son programme et de ne pas se laisser entraîner dans les appels à la surenchère », tout comme ils ont aussi renouvelé leur demande au renouvellement de la classe politique. 

 

 















GABONEWS APAnews