Les journaux algériens attaquent la Mauritanie et l’accusent d’encourager les interventions étrangères dans la région


saharamedia
Dimanche 25 Juillet 2010



Les journaux algériens attaquent la Mauritanie et l’accusent d’encourager les interventions étrangères dans la région

Les journaux algériens ont violemment attaqué l'opération militaire menée par l'armée mauritanienne avec l'appui logistique de la France contre Al-Qaïda au Maghreb Islamique, jeudi dernier. Le journal El Khabar a accusé la Mauritanie d'encourager les interventions étrangères ans la région et de se soustraire aux accords de coordination de la sécurité entre les pays du Sahel, signés à Alger, tandis que le journal "La Tribune" prédit des représailles d'Al Qaïda en Mauritanie et au Mali en réplique à l'assassinat de six de ses éléments.

 

Le journal El Akhbar décrit l'assaut militaire comme un «échec» et publie que «le gouvernement mauritanien a violé ses obligations de coordination militaires et de sécurité entre les pays de la région du Sahel dans la lutte contre le terrorisme et la poursuite d'Al-Qaïda, en lançant son opération militaire, d’avant-hier, sous les auspices de la France avec  sa logistique et sur la base de ses renseignements". Il a ajouté que "la Mauritanie a prouvé qu'elle ne respectait pas l'accord signé le 21 avril à Alger, qui prévoit la formation d'un bureau des opérations militaires conjointes sous forme de coordination de l'armée et la sécurité entre les quatre pays suivants: Algérie, Mali, Niger et la Mauritanie, qui doit être basé dans la ville de Tamanrasset de même que l'accord des chefs militaires et ministres des Affaires étrangères des pays du Sahel en Mars denier qui exclut l'intervention étrangère dans la région ». Le journal a ajouté que «Si le gouvernement algérien n'a pas annoncé une position sur cette question jusqu'à présent, le principe de non-ingérence d’une partie étrangère dans la région, clairement exprimé par les ministres des affaires étrangères lors de leurs discussions en Algérie, en mars dernier, il est fort probable que l’Algérie fasse part de son insatisfaction à Nouakchott par rapport à l’assaut du jeudi dernier".

 

 















GABONEWS APAnews